Prévisions à long terme PDF Imprimer Envoyer
Chine - Actualité
Vendredi, 11 Août 2006 02:48

Prévisions meteo Le 8 août dernier, on était à 2 ans jour-pour-jour de l'ouverture des J.O de Pékin qui s'ouvriront donc le 08/08/08, à 8:00pm. Autant de « huit » n'est pas le fruit du hasard puisque le huit est un nombre porte bonheur en Chine, synonyme de bonne fortune.

A cette occasion, les responsables de l'organisation on fait le point de l'avancement des préparatifs. D'après les infos, il en ressort que tout semble sur la bonne route : les travaux avancent, le comité d'organisation promet la liberté de la presse (pour les journalistes qui respectent la loi...) ,  une diffusion des JO en direct (pas de décalage de 30 secondes) et cerise sur la gâteau, une médaille d'or pour tout le monde du beau temps.

Oui, mieux que Madame Soleil, le comité a obtenu les prévisions à 888 jours, permettant au vice-président du comité d'organisation d'indiquer mardi que « les études climatiques avaient montré que la période choisie pour les JO de 2008, du 8 au 24 août, ne serait pas perturbée par la pluie ».

Bon j'ai l'impression qu'ils ont du acheter une étude pour Pekin , dans le Dakota du Nord, car un petit coup sur The Weather Channel nous montre que le mois d'août est en moyenne le mois le plus humide de l'année à Pékin (en Chine), avec 183 mm de pluie ; et la météo de ces jours-ci n'est pas là pour démentir les statistiques, bien au contraire !

Enfin voilà, du coup je me demande ce que ça donnera pour les autres promesses.

Mise à jour le Vendredi, 11 Août 2006 03:00
 
On demande un camion citerne à la caisse 3... PDF Imprimer Envoyer
(1 vote, average 3.00 out of 5)
Chine - La Chine au quotidien
Lundi, 31 Juillet 2006 23:24

Hier matin, quand j'ai vu comme il pleuvait - jusqu'à arroser l'intérieur de ma rame de métro [aérien] - je me suis dit que j'aillais faire un petit billet sur la météo, mais bon on a tous compris qu' « il n'y a plus de saisons ». Donc puisque ce n'est pas la faute aux médias, je me suis dit qu'il fallait que je vous parle de mon passage à l'Imax 3D de Pékin (UME, 4 Shuag Yu Ke Xue Yuan Nan Lu), où j'ai vu Superman Return. Mais le scénario était tellement plat (le comble pour un film en 3D...) que je n'aurai pas eu grand-chose à dire, d'autant plus que seulement une quinzaine de minute du film était en relief.

Bref... après ce petit intermède cinématographique je me suis retrouvé dans un centre commercial à faire quelques courses. Au moment de payer à la caisse mes 70 RMB, je me rends compte que la personne devant moi prend un peu de temps pour payer et obtenir les 18 coups de tampons nécessaires pour obtenir son article.

Du coup je me demande pourquoi il y a toujours deux caissiers : un pour taper sur la caisse, l'autre pour mettre la carte dans la machine, le premier qui tamponne un premier ticket puis le donne à l'autre qui l'agrafe et le retamponne [...] bref,  j'ai le temps d'analyser ce processus mystérieux. Curieux par nature je jette un œil au total sur la machine. Je me demande alors si j'ai toujours mes lunettes polarisantes tant j'ai de mal à focaliser la virgule sur la machine. Mais en écarquillant les yeux c'est bien 151 000 RMB que je vois, soit environ de 15 000 euros ! Et là je comprend que le caissier #2 n'était pas en train de compter sa caisse mais de compter le liquide de notre client mystère. Ce dernier, tout ce qu'il y a de plus normal, petit, la cinquantaine et vêtu comme monsieur tout le monde avait donné une liasse de plus de 1500 billets que les deux employés s'efforçaient de compter et de recompter, d'abord à la machine puis à la main.

Je me demandais bien comment on pouvait dépenser autant, et aussi comment on pouvait avoir autant de liquide. Argent plus ou moins sale, je ne le saurai pas, mais l'homme avait l'air honnête. Par contre, les informations circulant vite, on n'aura pas de mal à savoir qu'il venait de dépenser environ 3 ans du salaire moyen pékinois pour acheter... une montre. J'ai eu du mal à comprendre sur le coup, je peux même dire que j'étais plutôt choqué de voir tant d'argent pour un si petit objet... mais en y réfléchissant il y en a bien qui achètent des voitures qui vont durer quelques années alors pourquoi pas une montre qui dure toute une vie si on a les moyens. Après on m'a dit que même pour les classes moyennes, c'est parfois un but : il faut économiser plusieurs années pour pouvoir se payer l'objet de ses rêves, une montre pour Madame et une pour Monsieur par exemple.  Le tout pour le meilleur et pour le pire de l'industrie suisse...

 
Message musical PDF Imprimer Envoyer
(2 votes, average 4.50 out of 5)
Chine - La Chine au quotidien
Jeudi, 27 Juillet 2006 23:09
{youtube}R5QTvS607QY{/youtube}

Récemment je me suis aperçu qu'ils passent souvent la même musique un peu partout. Et au bout de plusieurs mois je me suis (quand même) aperçu que c'est toujours la même musique qui revient quand c'est l'heure de fermeture : Going Home de Kenny G. Que ce soit dans les centres commerciaux, les supermarchés ou même le Shanghai-Pékin qui s'apprête à arriver en gare, on ne peut y échapper.

Il faut reconnaitre que c'est beaucoup plus mélodieux que « Ce n'est qu'un au-revoir », mais cette musique doit être tellement répandue qu'elle doit conditionner les comportements. Du coup, je suis sûr que si on passe la musique en pleine journée tout le monde - moi compris -  va interpréter le message subliminal en se dirigeant vers la sortie...

D'un autre côté peut être que ça marche aussi quand on veut abréger une réunion qui s'éternise ou terminer une soirée plus tôt que prévu ? Pourquoi ne pas siffloter discrètement cet air, voire le passer encore plus discrètement sur son mégaphone...

 

Mise à jour le Vendredi, 28 Juillet 2006 01:52
 
Ode à ma bicyclette (forever) PDF Imprimer Envoyer
(4 votes, average 5.00 out of 5)
Chine - La Chine au quotidien
Mercredi, 19 Juillet 2006 04:04
Mon beau vélo

Qu'il était beau mon vélo, grâce à lui je pouvais glisser entre les voitures et parcourir ma banlieue Nord-Ouest aussi vite que l'éclair. Les distances semblaient alors révolues, je pouvais aller jusqu'au nid d'oiseau (le stade olympique) ou jusqu'aux ruines du palais d'été en moins de temps qu'il ne (me) fallait pour écrire un seul caractère chinois. Aucun véhicule (non motorisé) ne me dépassait, j'en venais à me demander si ma monture était dotée de super pouvoirs ou si mes congénères à bicyclette en oubliaient de pédaler. Fendant l'air lourd et chaud, je pouvais apprécier une certaine fraicheur, et découvrait à chaque fois de nouveaux endroits.

Mais après seulement quelques sorties durant ces quelques semaines, tout est maintenant fini. Volée ma bicyclette toute neuve? Non ! Ne pensez pas non plus que j'ai perdu ma monture bleu azur dans un océan de vélos. Non, voici la terrible vérité : mon vélo a été lâchement attaqué par la pluie !

Cette pluie, aussi efficace que les douze coups de minuit sur le carrosse de Cendrillon, a relégué mon vélo neuf au statu d'antiquité. Il est maintenant couvert de rouille, ce qui fait qu'il faut une force surhumaine pour contrôler la trajectoire et avancer à bonne allure. Comme un malade de la progéria il vieilli à toute allure et même les meilleurs remèdes (pour le huiler) ne parviennent pas à lui redonner la jeunesse de ses 18 vitesses.

Depuis, je fais du vélo comme tout le monde, et je me fais dépasser par les vélos neufs qui ne savent pas encore de quoi l'avenir est fait...

 

Mise à jour le Mercredi, 19 Juillet 2006 05:24
 
La France résonne PDF Imprimer Envoyer
(4 votes, average 4.75 out of 5)
Nouvelles - Nouvelles perso
Vendredi, 14 Juillet 2006 02:46
Paris 14 Juillet
Conférence téléphonique à 6h30, la journée commençait bien… Rien à signaler jusqu’à ce que j’arrive dans la navette qui, comme tous les jours transporte les employés du métro au bureau. Mais aujourd’hui, au moment précis où je m’apprête à monter dans le bus, je perçois quelques notes solennelles s’élever. La musique est familière et - en une fraction de seconde - je reconnais cet hymne : c’est bien la Marseillaise qui résonne dans les haut-parleurs. Cette musique, orchestrée ici sans ses paroles cruelles, me donne un petit frisson d’émotion.
Continuant à monter les marches du bus, je retombe sur terre et me demande si c’est un clin d’œil du chauffeur. Mais le temps de trouver une place assise, et de croiser les regards amusés de quelques collègues, je me rends compte que c’est bien la radio qui a entonné ces quelques notes : oui, même à des milliers de kilomètres de Paris, on pense à la France.

{mp3}http://www.jspage.com/download/Marseillaise.mp3{/mp3}

Mise à jour le Jeudi, 31 Mai 2007 02:23
 
il est beau mon caddie ? PDF Imprimer Envoyer
(2 votes, average 5.00 out of 5)
Nouvelles - Nouvelles perso
Mercredi, 12 Juillet 2006 09:53

Un sachet donné dans un magasin chinoisUn de mes réflexes quand je fais mes courses c'est d'observer les gens qui me suivent dans la file d'attente. Ils ont systématiquement les yeux rivés sur le contenu de mon panier qui se dévide lentement sur le tapis roulant de la caisse.

Je ne sais pas s'ils s'entrainent pour Qui veut gagner des millions, au cas où un ami les appellerait en urgence pour leur demander « Mais qu'est ce que peuvent bien acheter les étrangers au supermarché? », mais il ne faudrait pas trop qu'ils me prennent comme référence. Car après une dure journée de travail et deux repas - plus que moyens - au bureau, je suis dans un état second qui me fait acheter un peu n'importe quoi.

Et aujourd'hui, en slalomant entre les rayons je ne me suis même pas rendu compte de l'échantillon de produit que je dévoilais à mon poursuivant. Suivant les spaghettis Barilla, les yaourts Danone ou l'eau Coca-Cola s'enchainaient Pepsi Twist, Kinder Country (il y avait une méga promo !), glaces Magnum et cerise sur le gâteau, du Tang (heu c'est pour un ami...), bref, le pur cliché ! Certain pourrons y remarquer que pour une fois je n'achète pas de pizza ni de nouilles chinoises !

Mise à jour le Jeudi, 13 Juillet 2006 21:02
 
<< Début < Précédent 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 Suivant > Fin >>

FVBLSKY890 15
 
 
© 2018 js'page
Kostenlose Joomla Templates von funky-visions.de