Welcome to Las Vegas PDF Imprimer Envoyer
(24 votes, average 3.67 out of 5)
Mardi, 16 Août 2005 19:11

Vegas by nightTrois ans après mon stage aux USA, me revoilà de retour pour une semaine dans le pays de l’oncle Sam. Mais après le 'sage' Boston, mon présent voyage m’amène à Las Vegas, ville de tous les excès. Pourtant je suis ici pour présenter un article à une conférence, et non pas pour des vacances… Enfin ce voyage est une occasion de faire un peu de tourisme, ce qui est assez vite fait car Las Vegas est une assez petite ville finalement, entourée par le désert. Le désert, avec son grand canyon et la vallée de la mort pourrait d'ailleurs être - si j'ai le temps - une destination intéressante.

Cette version de l'article est maintenant la définitive, elle a été mise à jour au fur et à mesure de ma semaine d'aventures chez les Cow Boys du Nevada. Encore une fois je zappe le concept du blog, mais je préfère faire un petit journal de bord le plus à jour possible plutôt que de multiplier les 'billets'... quoi que Las Vegas est bien l'endroit le plus adapté à la multiplication des billets (je sais... le jeu de mot était facile...).

Vous trouverez les photos dans la galerie Vegas...

Bienvenue en Amérique

Petite correspondance à Minneapolis St Paul, qui me rappelle en quelques minutes l’enthousiasme américain. Dès le passage à la douane, l’officier met l’ambiance. «Hello, what’s going on? Welcome to USA!» Tous les douaniers étaient ainsi, très souriants et sympathiques. Dans coup je me remets en mémoire cette bonne humeur typique des américains, qui ont, en général, le contact facile.

 

Premiers contacts avec Vegas

D’après le site touristique que j’avais consulté, il ne pleut jamais… ou presque à Vegas. La ville est fière d’annoncer 310 jours de soleil par an. Toujours est-il que le jour ou je suis arrivait on apercevait des éclairs sur toutes les montages entourant Vegas et il pleuvait. Au début la pluie était plutôt agréable et rafraîchissante mais devint de plus en plus violente en fin de soirée.

L’hôtel ne semblant pas très loin du «Strips» (l’avenue de Las Vegas où se succèdent les hôtels casinos) j’y fit un tour à pied, ce qui finalement me demanda environ trois quart d’heures pour y arriver… tout paraît très près car les immeubles des casinos de voient à des kilomètres, mais en pratique, les rues sont très longues et le quadrillage rectiligne interdit tout raccourcit. De plus, les feux durent très longtemps (passage tout droit, passage à droite, à gauche… puis enfin les piétons).

 Paris Las Vegas

Paris Las Vegas
Paris Las Vegas

Mais une fois arrivé sur place, on ne peut être qu’impressionné. Succédant aux rues sans charme qui constituent l’envers du décor, on arrive dans un luxe impressionnant où s’enchaînent des bâtiments époustouflants! Tour à tour, et en quelques minutes, je passe devant une reconstitution de Paris avec le Louvre, la tour Eiffel et l’arc de triomphe, à une reconstitution d’une ville du désert, digne d’Ali Baba et les 40 voleurs. J’entre dans celle-ci, qui se trouve être un dédalle de rues orientales, dans un décor plutôt bien fait… jusqu’à avoir un ciel artificiel puisque les kilomètres de rue se trouvent en intérieur. Entre Casino, restaurants et magasins, visiter ce «Desert Passage» peut déjà prendre des heures.

Desert Passage Desert Passage

Continuant un peu la visite je passe près du célèbre Caesar Palace et le Colisée construit pour Céline Dion, puis le Mirage, qui a reconstruit un paysage tropical avec des chutes d’eau et même un volcan artificiel qui s’éveille toutes les demi-heures.

De l’autre côté j’aperçois déjà la cité des doges, enfin le casino le Venitian. Là aussi, en entrant dans la galerie, on tombe dans un labyrinthe de rues de Venise, où circulent des gondoles au milieu des canaux. On s’aventurant un peu plus loin on tombe sur la place saint Marc, clou du spectacle de cette galerie.

Le Venitian

Place St Marc à l'intérieur du Venitian Gondoles dans le Venitian

En ressortant, la pluie et le décalage horaire me découragent de continuer plus loin la visite, et je retourne à mon hôtel…

 

Des spectacles partout… jusqu’à l’hôtel.

Suivant les conseils de la conférence, je réside dans un hôtel tout près de l’université, mais qui cumule plusieurs inconvénients.

Déjà la situation… Étant tout près de l’université, il est aussi très proche de l’aéroport international, et cela se ressent au niveau du bruit, car les chambres sont très mal isolées de l’extérieur. Autant dire qu’entre les avions qui passent à quelques mètres au dessus du toit et les voitures qui passent tout aussi près de la porte, il est loin d’être tranquille. D’autant plus que le lendemain, l’hôtel d’en face, le Hard Rock hôtel organisait un rassemblement de bikers…

 

Poursuivons la visite

Après une nuit plutôt courte (Cf. remarque sur l’hôtel) je repars à la découverte de la ville. Après l’orage, le temps est maintenant superbe et pas un nuage n’est visible à l’horizon. Cette fois je prends un autre chemin, peut être un peu plus court, pour arriver sur le Strips.

 Monte Carlo Excalibur

De ce côté, les casinos sont aussi impressionnants que ceux de la veille, avec notamment le Monte Carlo et ses boutiques à la française, le New York New York qui a reconstitué le pont de Brooklyn au milieu quelques immeubles new-yorkais. Dans le hall on s’y croirait presque. Au delà de l’Excalibur et de son décor style chevaliers de la table ronde, on tombe sur le Luxor, sans doute un des plus beaux hôtels de la ville avec son hall au centre d’une pyramide gigantesque et son décor de statues et de Sphinx.

New York, New York... de l'extérieur

 New York, New York ... à l'intérieur New  York New York sous le clair de lampadaire

C’est dans ce décor que je succombe à la tentation du jeu. Je décide de miser mes quelques billets de 1$ dans les bandits manchots. Autant dire que je pars avec l’idée de ne plus revoir ces 3 ou 4 dollars… La machine fonctionnant par mises de 25 cents, ce sera toujours quelques minutes de jeu. Mais très vite, je tombe sur un petit jackpot et mon crédit commence à monter, jusqu’à atteindre plus de 900! (soit 225$). Peut être est-ce mon jour de chance, je change de machine pour essayer de faire fructifier mon gain, tout en me fixant une limite à 210… Après 30 à 45 minutes d’oscillations, je fini par atteindre ma limite, la chance n’étant plus là, je préfère repartir avec mes 210$, ça me permettra de pouvoir vivre convenablement, la vie est quand même très chère ici!

 Luxor de nuit

 A l'intérieur du Luxor Jour de chance

Je poursuis ma route. D’ailleurs tous les casinos sont reliés les uns aux autres par des passages piétons, et parfois même par des sortes de tramway ou par le Las Vegas monorail. Mais vu l’immensité de chaque bâtiment il faut être près à parcourir des kilomètres à pied.

Magasins M&M's et Coca Cola

Au passage je suis tombé sur un magasin de M&Ms, les célèbres bonbons qui fondent dans la bouche et pas dans la main… Je ne parle pas d’un petit magasin qui vent ces bonbons, mais d’un supermarché du M&Ms, qui propose sur 3 étages toutes les déclinaisons de ces bonbons et de leurs produits dérivés. On peut même y acheter chaque couleur séparément… intéressant comme souvenirs, mais vu la chaleur, je vais éviter le chocolat… je pense que leur slogan est un peu surfait…

 

 

 

Freemont Street la journéeDowtown

Ayant encore beaucoup de temps aujourd’hui, je décide de parcourir les casinos le long de la ligne de monorail, qui termine sa course au Sahara Hotel. Dans ce casino, on trouve une montage russe qui parcours le bâtiment en intérieur et extérieur, comme dans le New York New York. Mais face aux attractions du casino le Stratosphère, ces attractions font un peu «petits joueurs». En effet, c’est tout en haut du bâtiment, que ce dernier propose 4 manèges impressionnants, propulsant les plus courageux entre ciel… et ciel… J’avoue que je n’ai pas tenté l’aventure… Le plus impressionnant doit être la tour qui vous propulse en hauteur avec 4G d’accélération.

Ce casino marque la fin du Strips, après une interminable marche, j’arrive enfin sur Freemont Street qui correspond vraiment au centre ville de Las Vegas. Cette rue, qui abrite les plus vieux casinos de la ville, est maintenant une rue piétonne, couverte d’un dôme qui chaque soir s’illumine de milliers d’ampoules. Le soleil étant encore haut je n’ai – pour le moment – que vu l’attraction en photo, mais il paraît qu’il ne faut pas rater cela… Les casinos ici donnent directement sur la rue, ce qui donne une ambiance plus chaleureuse et le quartier semble un peu moins familial vu le nombre de bars topless. Je ne reste pas trop, il y a peu d’animation dans Freemont Street, je repasserai un autre jour de nuit…

J’y suis repassé le lendemain soir, et cette fois j’ai pris le bus pour m’y rendre, ce qui constituait une attraction à part entière. En effet il y a un bus qui parcourt tout le Strips jusqu’au centre-ville  (le 301), s’arrêtant à tous les grands casinos. C’est d’ailleurs ce qui explique en partie sa lenteur, car à chaque arrêt, des dizaines de personnes montent, et l’ergonomie étant limitée, il n’est possible que de monter un par un et il faut un certain temps pour que le chauffeur vérifie dans sa machine que les gens introduisent les 2$ (en billet de 1 obligatoirement). Le moindre arrêt semble durer des heures, et pour ne rien accélérer il y a des dizaines de feux rouges, tous interminables, ce genre de ville n’est donc ni fait pour les piétons, ni fait pour les bus… Pendant ce temps, le chauffeur annonce au micro le nom des arrêts et très vite commence à plaisanter et une discussion générale s’installe dans le bus à propos des arrêts, des gens qui choisissent de descendre à tel arrêt ou finalement changent d’avis après avoir discuté avec les autres à haute voix… Tranche de vie qui compense le temps passé, avec la clim en panne…

 

A l’arrivée sur Freemont Street, la rue est méconnaissable par rapport à la veille : noire de monde alors qu’en journée elle était quasi déserte. Le dôme qui (je cite) « le plus grand des écrans géants du monde » retransmet un concert d’un sosie d’Elvis qui se produit sur la scène au milieu de la rue. L’ambiance est chaleureuse, la musique et la lumière des casinos transmettent une certaine effervescence au public qui se promène entre les 3 concerts qui sont donnés le long de la rue et les multiples casinos.

A l’heure pile, toutes les lumières de la rue s’éteignent et le dôme s’anime sur toute sa longueur, faisant scintiller sur peut être un kilomètre des milliers de lampes pour le plaisir des yeux. Effectivement, cette rue vaut le détour, mais de nuit seulement !

Elvis au plafond  Spectacle lumineux

 

Attractions nocturnes

En plein air, devant le casino Le Mirage, un volcan s’éveille toutes les demi-heures, précédé de grondements d’animaux et de bruits divers. L’attraction ne doit pas être manquée, et en plus elle est gratuite… ce qui ce sait puisqu’en arrivant devant l’hôtel, une foule compacte attend l’événement, et effectivement, quelques minutes plus tard, quand les bruits se rapprochent, le volcan commence à cracher de l’eau et de la fumée, avant de s’embraser littéralement.

Dès que le volcan se calme il est déjà l’heure de se diriger vers le casino Treasure Island, qui présente plusieurs fois par soirée un spectacle de sirènes et de pirates. Arrivant sur place le site est déjà bondé et il faut grimper sur la barrière pour pouvoir observer le spectacle. Cela commence par un spectacle de sirènes jouées par des danseuses – court vêtues – sur un bateau reconstitué. Mais quelques minutes plus tard un autre bateau apparaît et commence un combat entre les deux navires. Effets spéciaux impressionnants là aussi, entre flammes et éclaboussures garanties. On se demande comment le prochain spectacle va fonctionner vu l’état des bateaux… On est très proche des attractions de Disneyland Studio. D’ailleurs en fait quand on y pense, toute la ville ressemble à un énorme parc d’attraction où tout est fait pour vous attirer, et vous faire dépenser votre argent!

En revenant vers le Bellagio, on peut admirer tous les quarts d’heure un ballet de jet d’eaux qui étonnent par leur hauteur. J’avais déjà aperçu le spectacle au loin la veille, entre les bâtiments, mais j’étais trop loin pour l’apprécier. Et là de près c’est assez plaisant, mais cela se passe assez vite et en quelques minutes les fontaines donnent tout leur potentiel. Enfin plus longtemps n’apporterait finalement que peu de choses…

 

Explosition volcanique au Mirage  Spectacle de Sirènes et de pirates au Treasure Island

 

Étonnements

Français: Je ne sais pas pourquoi, mais partout où je vais j’entends parler français. On dirait que tous les français on décidé de passer leur vacance ici. Entre l’espagnol parlé par la plupart des serveurs de fast-food, et l’anglais à l’accent indien ou chinois, dur de s’entraîner au vrai anglais.

 

Café: S’il y a bien une chose qui m’avait laissé une mauvaise impression lors de mon dernier séjour, c’est bien le café… Pourtant, je ne sais pas, peut être que le café luxembourgeois aidant, je peux maintenant boire n’importe quel café… en rajoutant quantité de sucre et de lait pour masque le goût:)

 

Conférence

 

En fait si je me souviens bien je ne suis pas ici en vacances mais je suis venu pour le boulot puisque je présente un article à une conférence. La veille de la conférence, je suis donc rentré plus tôt pour préparer mes slides et réviser un peu mon sujet, un peu mis de côté, entre néons et machines à sous.

D’après la carte le site de la conférence semble à côté de l’hôtel, mais en pratique il faut 20 à 25 minutes de marche rapide, sous un soleil de plomb pour arriver sur place. En effet, comme les autres campus à l’américaine, le site s’étend sur des kilomètres, comprenant bâtiments de cours, bibliothèques, et stades (que bien des villes françaises envieraient).

Première conférence où la pause café comprenait des canettes de pepsi et des cookies ou brownies de toutes sortes.

Le repas de midi est assez intéressant puisqu’on a le droit de profiter du self de l’université. Là nous, comme les élèves, pouvons profiter à volonté de toutes les victuailles: pizza, hamburgers, sodas… tout est disponible à foisons… si vous vous demandez pourquoi on voit beaucoup d’obèses, ne cherchez plus! Cela est très bien mais au bout de quelques jours le besoin de nourriture plus variée se fait sentir. Ca me rappelle mon stage aux pays des burgers où j'avais appris à cuisiner pour survivre plusieurs mois.

 

Fin de semaine

On m'avait dit qu'à part les casinos il n'y a pas grand chose à faire dans la ville, et effecrivement, une fois le tour de la ville effectué (et mes semelles remplacées...) on s'ennuie très vite quand on est pas accroc aux jeux d'argent. Enfin dès la tombée de la nuit tout s'anime, les gens sortent et les spectacles s'enchainent.

Mais en fait cette idée s'applique au Las Vegas pour touriste, du Strips à la Freemont Street, mais il existe des petites villes très calmes et normales aux environs où les gens ont une vie "normale". J''ai  d'ailleurs rencontré un ami de lycée expatrié là bas qui s'y plait beaucoup, comme quoi il ne faut pas se fier aux apparences. D'ailleurs aux environs de la ville, la nature est magnifique : entre désert, montagnes, lac, vallée de la mort et Grand Canyon, il y a de multiples possibilités de découvertes.

Retour

Le samedi, il était déjà temps de reprendre l'avion vers la France, et comme à chaque fois on constate que là bas on ne plaisante pas avec la sécurité. Suite à l’annulation de mon vol j’ai eu droit à un billet premium (qui finalement ne change rien par rapport à un billet en classe économioque) et du coup je suis passé par la file « first class », où j’ai expérimenté un renifleur artificiel. Décidément on n’arrête pas le progrès… quand on passe à l’intérieur, des narines électroniques vous expire violement de l’air pour récupérer d’éventuelles particules explosives. S’en suit le détecteur de métaux – classique – puis passage des bagages au rayon X et enfin inspection manuelle de chaque bagage. A noter aussi qu’aucun briquet ou allumettes n’est permis dans les avions. Avec tout cela on doit être bien protégé.

Et finalement, après presque 30 heures de perdues entre l'arrivée à l'aéroport de Vegas et celle de Luxembourg, me voilà de retour... 


Toutes les photos sont disponibles dans la galerie photo (qui comprend aussi celle du Grand Canyon).

Mise à jour le Jeudi, 18 Mai 2006 20:45
 

Commentaires  

 
0 #1 viollous 17-08-2005 14:22
belle foto pour un gros venard
Citer
 
 
0 #2 Figwan 17-08-2005 17:21
Fallait me passer un coup de fil, tete de foil
On se serait tape des p* en prenant de la c*
enfin bon
pour la conf le lendemain c'aurait ete middle :-x
Citer
 
 
0 #3 D. 18-08-2005 05:52
c'est bien la vie à Las Végas... cool
et on gagne des sous en plus de ça !!
Citer
 
 
0 #4 Lio 19-08-2005 01:11
Je cautionne les conf, ou les photos de vacances prenne la pas sur le travail
Vanskhlift :-)
Citer
 
 
0 #5 Yann 23-08-2005 01:35
Finalement, tu ne t'es pas ennuyé... Ca me fait presque regretter de n'avoir pas été disponible pour venir aussi. Mais au fait, elles sont où les photos de la conf ? Et le compte rendu de 20 pages sur tous les papiers présentés et les idées intéressantes que tu as pu en ressortir ? Car n'oublions pas que tu y étais pour le boulot. J'attend donc tout ca maintenant, pour hier. Et conforme aux normes ISO s'il vous plait :D
Citer
 
 
0 #6 mario bolduc canada 07-07-2006 12:15
j ai lu tes commentaires a propos de vegas, j ai rencontrer plusieurs francais a vegas et tous chialais sur la nourriture le temps trop chaud, pas grand chose a faire autobus trop bondés, mais ma fois a quelle planete appartient tu c est vraiment triste de vous voir les francais .....
Citer
 
 
0 #7 JS 09-07-2006 23:28
En écrivant ces quelques lignes je ne pensais pas être négatif, bien au contraire. Comme tout blog, je voulais donner un avis personnel sur ma visite dans un pays que j'apprécie tout particulièremen t, sans cacher les points négatifs ou mes impressions lors de ce court séjour.

Pour la nourriture effectivement j'ai fait un constat plus que subjectif sur la cafétéria de l'université et effectivement je n'ai pas mis l'accent sur les délicieux buffets à profusion des casinos qui permettent de goûter à toutes les cuisines du monde pour quelques dollars.
Citer
 
 
0 #8 sonique mp3 21-12-2006 08:15
Salut! C'est une site tres interesant! J'aime bien cet article. Je sais, qu'il y a une site avec les plus neuvelles mp3 chansons. C'est tres interesant!!!
Citer
 
 
0 #9 Trucos 21-05-2017 09:07
 Me mola el juego si bien seria posible intentar ser un poco mas amplio

Mira lo siguiente y visira mi websiteXD Trucos: http://www.tachitup.com/__media__/js/netsoltrademark.php?d=trucoteca.com
Citer
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

FVBLSKY890 15
 
 
© 2018 js'page
Kostenlose Joomla Templates von funky-visions.de