Ciel bleu à San Francisco PDF Imprimer Envoyer
(5 votes, average 2.00 out of 5)
Lundi, 05 Juin 2006 18:43

Golden Gate BridgeCe qu’il y a de bien parfois dans le boulot c’est les voyages. Malgré un emploi du temps plutôt chargé, j’ai pu profiter d’un business trip en Californie pour humer l’air frais du pacifique et faire quelques brèves visites de San Francisco et alentours. Récit de ces quelques jours passés sous un soleil radieux dans une ville pleine de charme et de collines.

Memorial Day…

Rue en pente et vue sur la baieMémorial Day oblige (le dernier lundi de mai), tout était bien tranquille à mon arrivée aux USA, ce qui permettait de visiter tranquillement San Francisco, sans rues encombrées.

Objectif de la journée, voir le Golden Gate Bridge… normalement pas difficile à trouver, mais mon GPS avait apparemment une fausse localisation ce qui nous a fait faire des détours impressionnants et passer dans toutes les rues pentues de la ville... Avec des pentes aussi raides que ma boite automatique inefficace, j’ai eu quelques sueurs froides. En tous cas ce petit détour m’a permis de repérer une partie du centre ville que je visiterai par la suite à pied… et là on sent aussi que ça monte!

Pour éviter les mollets douloureux, il y a aussi le fameux tramway funiculaire de la ville, qui grimpe plusieurs de ces rues à flanc de colline grâce à un procédé original (la rame se connecte au câble mobile dans le sol grâce a une pince qui permet d’avancer, et s’en détache tout en utilisant son propre frein pour s’immobiliser). En regardant vers le bas le long des pentes on apperçoit souvent l'eau de la baie et les ponts suspendus qui entourent la ville. Entre la tranquilité de ces rues avec leurs petites maisons et cette vue, il doit faire bon vivre sur ces hauteurs.

Chinatown-et-comment-que-c’est-de-voyager-avec-des-collegues-chinois

Chinatown Gate Après Amsterdam et ses vélos je ne suis toujours pas dépaysé avec San Francisco et son Chinatown, le plus grand des USA. Entre restaurants chinois, magasins de souvenirs (chinois) traditionnels et magasins de fruits et légumes, c’est une véritable petite Chine qui s’agite. Mais bien aux delà de cette ville dans la ville, la communauté est partout et les idéogrammes sont une constante sur les enseignes dans toute la ville. En plus des restaurants, massages ou instituts de beauté chinois, on peut trouver des magasins de robe de mariés chinoises ou tout ce qu’il faut pour oublier qu’on a changé de continent.

Le problème de tous ces restaurants chinois à tous les coins de rue, c’est qu’en voyageant avec des collègues chinois, c’est le prétexte de manger chinois à chaque repas. Je ne comprendrais jamais ce réflexe vital qui s’oppose à tenter de nouvelles cuisines et à goûter à des nouvelles choses. Je suis le premier à manquer de French cuisine, mais quand je voyage je me mets un peu à la couleur locale.

Centre ville, entouré de boutiques et grands magasinsUne autre constante, c’est la priorité donnée au shopping dans un voyage. Les itinéraires sont plutôt guidés par la liste donnée par la famille et les amis que les lieux touristiques. On se retrouve donc plusieurs heures à faire les magasins de suppléments vitaminiques et autres. Après une expérience de ce genre, je décide systématiquement d’instaurer des quartiers libres pour se genre d’activité, sinon on peut perdre beaucoup de temps. Ce qui me permet d’aller à mon rythme (rapide) et aussi de faire du shopping.

Conduire en Californie

Devant bouger un peu, nous avons loué une voiture, ce qui revient très vite moins cher que le taxi, mais je n’étais pas trop rassuré avec leurs panneaux étranges… Mais finalement on s’habitue très vite à la conduite, juste quelques règles simples à avoir en tête:

  • Bien repérer les feux pour s’arrêter avant le carrefour (puisque les feux sont en face, comme en Chine)
  • Au feu rouge, sauf mention contraire, si on va à droite, on peut marquer un stop et repartir sans attendre le vert (en cédant le passage bien entendu)
  • Il n’y a pas de priorité à droite (je crois) et très souvent il y a des croisements où les 4 rues ont un stop: dans ce cas premier arrivé, premier reparti…
  • Sur l’autoroute on peut doubler à droite

Sinon il faut aussi faire très attention où l’on stationne, car en cas d’erreur stratégique c’est la fourrière assurée. En Californie les trottoirs sont souvent badigeonnés d’une couleur vous indiquant si vous pouvez stationner. Je ne connais pas toutes les couleurs, mais le rouge ça veut dire «surtout pas»… Une fois, en me garant, je dépassais un peu sur le rouge, et cela suffit pour qu’un automobiliste s’arrête pour me dire qu’il fallait que je recule pour éviter des problèmes. Heureusement qu’il m’a prévenu.

Enfin la Californie c’est quand même le royaume de la Prius (voiture hybride essence électricité à faible consommation) et des carpool, ces voies réservées au covoiturage sur les autoroutes. Un peu un monde à part... Ils veulent garder leur ciel bleu et ils ont bien raison!

Quelques photos autres de ce bref voyage dans la galerie. Notamment quelques clichés d'une petite excursion sur une plage sauvage célèbre : "17 miles", au Sud de San Jose. Mais pour cause de son micro-climat (apparemment la plage abritait les seuls nuages de Californie ce jour là), la visibilité était très réduite.

Mise à jour le Mardi, 06 Juin 2006 20:21
 

Commentaires  

 
0 #1 Keulk 07-06-2006 01:52
Les Californiens aiment la Prius, au point de la rendre encore plus propre en la transformant en hybride hydrogène/électricité:

http://moteurnature.com/actu/uneactu.php?news_id=1166
Citer
 
 
0 #2 ichijouji 13-11-2007 08:10
j'adore la chine
Citer
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

FVBLSKY890 15
 
 
© 2018 js'page
Kostenlose Joomla Templates von funky-visions.de