Chine

J'avais pendant lontemps cherché un thème de prédilection pour ce blog, qui était destiné à devenir mon carnet de route. Mais autant dire qu'un carnet de route dans le traintrain quotidien du métro(lor) - boulot - dodo, ça n'a pas besoin de beaucoup de pages.

Depuis lors j'ai rejoint le tumulte d'une Chine en pleine croissance qui permet d'alimenter ce carnet aussi souvent que possible. Pourtant rien ne me destinait à ce depaysement, puisque j'ai découvert la Chine presque par hazard au cours d'une conférence. Depuis, l'empire du milieu est devenu mon lieu de résidence et de découvertes presques quotidiennes, c'est pourquoi je tenais à lui réserver cette rubrique


Pirates des Caraïbes raccourci PDF Imprimer Envoyer
(2 votes, average 3.50 out of 5)
Mercredi, 20 Juin 2007 22:07
Pirates des Caraibes 3
Ce mardi nous avons été en direction de l'UME de Pékin. Séances quasiment monopolisées par Pirate des Caraïbes 3 en VO ou doublé. Qu'à cela ne tienne, nous somme venus pour ça. Les salles obscure, plutôt un rendez-mondain fréquenté à majorité par des couples, sont pleines car le mardi c'est demi-tarif (4 euro la place au lieu de 8).

J'avais déjà vu (le début) du film dans une version à la qualité improbable achetée dans la rue, et quelle n'est pas ma surprise de voir que toutes les scènes initiales ont été supprimées, faisant sortir les personnages de nulle part. Ces scènes coupées représentent la moitié des apparitions de la star hongkongaise Chow Yun-Fat dont le rôle a été jugé "diffamant et dégradant pour les Chinois". On nous dit que "Le capitaine incarné par Chow est chauve et son visage est terriblement effrayant. Il a une barbe fournie et des ongles longs, dont l'image renvoie à la vieille tradition d'Hollywood de diaboliser les Chinois".

Quelque chose me dit que le principe du pirate, effrayant par définition, échappe au censeur qui, heureusement, n'a pas enlevé tous les pirates monstrueux du film... sinon il n'en serait pas resté grand chose.
D'ailleurs, seuls les chinois sont préservés de leur pirate national ; tout comme l'an dernier, seul le public chinois ne pouvait pas voir les scènes de séchage de linge dans les rues de Shanghai dans Mission Impossible 3... Décidément, la Chine veut absolument contrôler son image auprès de ses concitoyens.

Mise à jour le Vendredi, 22 Juin 2007 09:28
 
Appelez-moi bonjour! PDF Imprimer Envoyer
(2 votes, average 1.50 out of 5)
Mardi, 19 Juin 2007 22:26
Hier, en écoutant Chine Hebdo*, je découvre que Jean-Pierre Raffarin, en tant que parfait sinophile, se choisit un nom chinois pour le moins étonnant. Je ne peux m'empêcher de transcrire ce petit extrait de l'interview :

« Chine Hebdo : Est-ce que vous avez un nom ou un surnom chinois, Jean-Pierre Raffarin, depuis ce fameux épisode du SRAS qui vous avais tellement rendu populaire en Chine ?

JPR : Non je ne crois pas, mais si j'en avais un, ce serait peut-être Ni Hao,  c'est bonjour.  C'est parce que c'est un mot qu'on prononce en Chine avec beaucoup de chaleur. Ni Hao c'est l'accueil, c'est le bienvenu, c'est un message auquel les chinois sont très attachés.

CH : Voilà... et les idéogrammes qui ont été choisis pour écrire Jean-Pierre Raffarin, c'est l'orchidée qui tire la France. »


*Chine Hebdo, une émission de BFM en partenariat avec Radio86, est à rajouter d'urgence à votre liste de baladodiffusion si vous vous intéressez à l'économie chinoise.

 
Animal de compagnie PDF Imprimer Envoyer
(1 vote, average 3.00 out of 5)
Dimanche, 17 Juin 2007 23:08
Deux cochons devant un chat intrigué

Décidément les promenades à Pékin sont toujours pleines de surprises. Hier soir, en rentrant de quelques courses, nous tombons nez à nez avec deux petits cochons. Un chat (en arrière plan sur la photo) ne semblait pas rassuré et se faisait tout discret à l’approche des deux bêtes qui venaient de trouver les restes d’une brochette.

Intrigués par notre sac de provision, ils n'ont pas tardé à s'approcher de nous pour les renifler de plus près, se montrant aussi farouches que des petits chiens faisant leur promenade quotidienne.

Apparemment les cochons miniatures étaient il y a quelques années des animaux de compagnies à la mode. On m’a dit qu’il était courant d’en croiser se promenant en laisse, avant que les petits chiens ne les remplacent.

 
Indices atmosphériques et pollution depuis 2001 PDF Imprimer Envoyer
(11 votes, average 5.00 out of 5)
Vendredi, 08 Juin 2007 03:15
3ème périphérique de PékinDepuis quelques jours Pékin est enveloppé par un nuage de pollution, chose assez habituelle, mais pour mieux réaliser ce que cela signifie comparé à ce qui se passe à Paris, voici un nouveau billet sur le sujet.
Cette chappe de plomb m'a poussé à faire un nouveau tour sur le site de l'agence chinoise de l'environnement pour jeter un œil sur l'indice atmo local. Aujourd'hui par exemple, on est à l'indice 3B pour un chiffre de 194. Mais, en regardant le détail, je me rend compte que ce chiffre minimise les valeurs réelles mesurées, rendant difficile la comparaison avec les indices européens. Armé d'une calculatrice j'ai donc tracé un petit graphe de comparaison entre l'indice parisien et l'indice pékinois. Ainsi l'indice de 194 correspond à presque 350 microgrammes/m3...
Je n'ai représenté que les PM10, ces particules en suspensions dans l'air, qui correspondent à l'essentiel de la population pékinoise.
Puisqu'il est possible d'accéder aux données historisées, j'ai représenté dans la suite de l'article les indices de pollution sur les 7 dernières années (2001-2007).
Indices pollution Paris - Pékin comparés
Mise à jour le Lundi, 18 Juin 2007 19:58
 
Contrastes PDF Imprimer Envoyer
(2 votes, average 4.50 out of 5)
Lundi, 04 Juin 2007 06:06
« Je m'étais imaginé Canton comme l'une de ces villes du nord de l'Angleterre décrites par Charles Dickens dans les Temps difficiles. [...] Mais, en réalité, les villes asiatiques en pleine expansion, y compris Canton, sont moins un produit victorien qu'un curieux mélange de moyenâgeux et d'ultramoderne, et seuls la fumée de charbon et le smog évoquent Dickens. »

Cet extrait de l'article « Bienvenue dans les mégalopoles » du Financial Times, repris par Courrier International, exprime bien la croissance incontrôlée des villes chinoises. Quant à moi, je pense que ces villes sont à l'image des jardins chinois, qui recréent différentes perspectives complètement différentes au fil de la visite. Ces mégalopoles changent ainsi d'identité en fonction du regard du visiteur. Entre luxe et pauvreté, modernisme et tradition...

En guise d'illustrations quelques images prises dimanche dernier à deux pas du quartier de ZhongGuanCun à Pékin, souvent décrit comme la Silicon Valley Chinoise.

Cheval lisant la presse, Beijing 27 mai 07
Mise à jour le Lundi, 04 Juin 2007 06:40
 
Journée mondiale sans tabac PDF Imprimer Envoyer
(2 votes, average 4.50 out of 5)
Jeudi, 31 Mai 2007 08:28
banneroms.jpg

Aujourd'hui, 31 mai, la journée mondiale sans tabac me donne une occasion de vous parler des cigarettes dans l'empire du milieu.

A là fois plus gros marché du monde avec 350 millions de fumeurs, et plus gros producteur mondial par son monopole d'état (30% du tabac consommé dans le monde), la Chine est malade de ses volutes puisque environ 1 million de personnes en décèdent chaque année, soit 2 personnes par minute.

Le tabac est d'abord une affaire d'hommes - puisque 65% des hommes fument contre moins de 5% des femmes - mais ses problèmes touchent tout le monde puisque le concept de tabagisme passif, ou fumée secondaire, est peu présent dans les esprits.

Mise à jour le Vendredi, 08 Juin 2007 21:23
 
C'est bon pour la morale ? PDF Imprimer Envoyer
(2 votes, average 5.00 out of 5)
Mercredi, 30 Mai 2007 23:18

Matthew Perry dans The Ron Clark Story L'excellent site shanghaiist rapporte une petite histoire comme il ne peut en arriver qu'en Chine. Je résume :

Tout commence par la publication d'une video montrant des élèves faire les rebelles : rires, lancement d'une bouteille, un élève se lève pour enlever la casquette du prof... Bref c'est le chahut, mais on est encore loin des élèves de Ron Clark.

Mais en Chine l'éducation est sacrée, c'est toute la jeunesse qui se doit d'utiliser le maximum de son temps aux études. Alors quand la vidéo apparaît, une véritable chasse à l'homme s'organise, les internautes voulant identifier les insolents. Dans l'après-midi du 26 mai la campagne s'organise. A 18h, un internaute remarque le drapeau de l'Ouzbékistan avec l'inscription « bienvenu à nos amis» sur le tableau. De là ils recherchent les groupes Ouskekes ayant visités des écoles en Chine et trouvent qu'un groupe de l'ambassade d'Ouzbékistan a visité l'école des beaux arts du district de Haidian à Pékin. Pendant ce temps, d'autres internautes ont craqué le mot de passe de la jeune fille ayant posté la vidéo et trouvent des vidéos et autres photos.

Partant de là ils trouvent la classe incriminée et publient noms et numéros de téléphones de plusieurs élèves de la vidéo. La rage du net se reporte sur le monde réel et un groupe de personne va arrêter le bus scolaire ramenant certains de ces élèves chez eux, exigeant qu'ils descendent du bus. La confrontation nécessitera l'intervention des gardes de sécurité pour que le bus puisse reprendre son chemin !

Quant au professeur, âgé de 70 ans, il a dit que les élèves s'étaient déjà excusés et a ajouté que " les enseignants doivent porter une part de responsabilité si les étudiants demeurent sans instruction".

Morale de cette histoire, faites attention à ce que vous postez sur le net. Certaines valeurs tiennent à cœur aux Chinois, qui sont prêts à s'organiser pour les défendre par eux-mêmes.

Mise à jour le Lundi, 04 Juin 2007 19:05
 
<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

Page 2 sur 17
FVBLSKY890 15
 
 
© 2018 js'page
Kostenlose Joomla Templates von funky-visions.de