Chine

J'avais pendant lontemps cherché un thème de prédilection pour ce blog, qui était destiné à devenir mon carnet de route. Mais autant dire qu'un carnet de route dans le traintrain quotidien du métro(lor) - boulot - dodo, ça n'a pas besoin de beaucoup de pages.

Depuis lors j'ai rejoint le tumulte d'une Chine en pleine croissance qui permet d'alimenter ce carnet aussi souvent que possible. Pourtant rien ne me destinait à ce depaysement, puisque j'ai découvert la Chine presque par hazard au cours d'une conférence. Depuis, l'empire du milieu est devenu mon lieu de résidence et de découvertes presques quotidiennes, c'est pourquoi je tenais à lui réserver cette rubrique


Super size me PDF Imprimer Envoyer
Jeudi, 18 Mai 2006 07:50
McDonaldEn une du JT de France 2 on pouvait découvrir que le gouvernement chinois lançait un plan contre l’obésité (sans pour autant nous en présenter le contenu). Et effectivement, il y a de quoi s’alarmer: on parle de 10% de la jeunesse chinoise, soit le même taux qu’en occident, et même 20% des enfants pékinois qui seraient obèse. Dans la rue on croise ainsi de plus en plus de ces enfants «bien portants», souvent signe extérieur de richesse pour les familles, mais qui auront tôt ou tard à subir les conséquences de ces excès.

Quand on voit ces reportages ou qu'on lit des site d’information Chinois (en anglais), l’occidentalisation et les fast-food comme McDonalds sont souvent désignés comme les bouc émissaires de cette dégradation. Je ne veux pas m’improviser nutritionniste, mais ce genre de menu n’est pas si mauvais que ça si on exclut les frites et le soda… Vous me direz, que reste-il alors… le fameux hamburger! Si décrié, et pourtant un très bon apport alimentaire. Ainsi d’après des mesures de 60 millions de consommateurs (septembre 04), le fameux BigMac a une bien meilleure appréciation nutritionnelle que l’ensemble des paninis, pizzas et quiches testés, et surpasse aussi la plupart de nos sandwiches traditionnels.

 

Mais je m’égare, car en Chine le sandwich n’est pas très courant. Le problème n’est sûrement pas ces quelques 700 MacDonald en Chine (la France en compte plus de 1000 pour 20 fois moins de population) et les 1200 KFC, mais toute une information nutritionnelle qui fait cruellement défaut. Après des années de disette, les réformes ont permis de remplacer le traditionnel bol de riz et les céréales par une alimentation certes plus variée mais baignant souvent dans l’huile (les bouteilles d’huile se vendent rarement en modèle de moins de 5 litres) et accompagnée de viande rarement appétissante pour un occidental (les bouts les plus gras étant les meilleurs). Quand on ajoute le culte de «l’enfant roi», à qui aucun caprice culinaire n’est refusé on comprend que le pays a des soucis à se faire.

Mise à jour le Mercredi, 14 Juin 2006 23:33
 
Et vous c'est quoi votre code? PDF Imprimer Envoyer
Mercredi, 17 Mai 2006 04:42
AstuceDans les longues et systématiques files d’attente des supermarchés pékinois (ils devraient peut être faire des stages chez Lidl) j’observe souvent sans m’en rendre compte les gens de plus en plus nombreux à utiliser leur carte de crédit pour régler leurs achats.

C’est d’habitude le genre de choses anodines qu’on ne regarde pas vraiment… mais le comportement de mes compagnons de caisse attire souvent l’œil. Il y a d’abord ceux qui font simple, et cela explique pourquoi 0000 un code très répandu, mais il y a aussi ceux qui font encore plus simple et décident tout simplement de ne pas activer le code (ils appuient juste sur «valider» dans ce cas).

Et hier j’ai découvert une nouvelle variante, qui consiste tout simplement à lire le code écrit sur le dos de la carte… c’est quand même beaucoup plus simple que de le tatouer sous l’oreille de son chien, et au moins on est sûr de l’avoir sous la main quand on utilise sa carte. Pourquoi personne n'y pense chez nous? Bon après... pour ce qui est de la sûreté du moyen de paiement, c’est une autre histoire.

 
Coup de foudre pour Hangzhou PDF Imprimer Envoyer
Lundi, 15 Mai 2006 16:00
HangzhouSi Hangzhou est chère au cœur des Chinois c’est peut être pour son histoire, ses légendes, sa beauté ou tout simplement tout cela à la fois. Jadis capitale impériale pendant la brève dynastie des Song du Sud, elle a subit maintes destructions et conflits jusqu’à la révolution culturelle qui acheva de détruire les vestiges du passé. Mais comme partout en Chine, les temples renaquirent de leurs cendres, flamboyants et étincelants.

Si cette deuxième visite de la capitale du Zhejiang m’a paru encore plus intéressante que la première, c’est sûrement du fait de liberté de visiter par nous même et de faire un tour complet du lac en vélo. En effet, contrairement à la première visite, nous n’étions pas téléguidés par une agence de voyage qui passe plus de temps à vous faire visiter une (fausse) usine traditionnelle de soie complètement inintéressante que les fabuleux paysages de cette ville.

Mise à jour le Dimanche, 21 Mai 2006 03:00
 
Grande muraille à Simatai et tourisme à Pékin PDF Imprimer Envoyer
Dimanche, 14 Mai 2006 10:02

Grande muraille à SimataiDe retour de vacances depuis plusieurs jours, je n’avais pas eu le temps de faire une petite mise à jour de mes quelques visites durant ces congés de mai qui marquaient le début de l’été dans la capitale.

M’étant transformé en guide touristique, j’ai pu voir ou revoir certains monuments de la capitale et aussi profiter de l’occasion pour faire un petit tour des villes jardins que sont Hangzhou et Suzhou. Ce premier billet fait un bref résumé des aventures pékinoises, avec un petit tour très intéressant vers la grande muraille à Simatai et en cadeau bonus une petite liste de choses à ne pas faire.

Mise à jour le Dimanche, 14 Mai 2006 10:39
 
Bai Wang Shan Park PDF Imprimer Envoyer
Vendredi, 28 Avril 2006 21:45

Bai Wang Shan ParkPetite balade sportive, le parcours du parc (forestier) Bai Wang Shan, situé dans les faubourgs Nord-Est de la capitale (à quelques kilomètres au Nord du Palais d’été). En fait ce parc est sur le flanc des collines qui entourent Pékin, et que je peux voir depuis les fenêtres de mon bureau (quand le ciel est dégagé).

Il est accessible par les lignes classiques de bus mais j’ai attendu qu’on fasse une petite sortie avec les collègues pour m’y rendre.

Très près de la ville, c’est un moyen idéal de retrouver la nature et de marcher au milieu des arbres et arbustes qui couvrent les 167 hectares du parc.

De nombreuses stèles de Calligraphie chinoise sont disposés le long du parcours et laissent le visiteur apprécier l’évolution des sinogrammes au cours des siècles.

Par défaut de beau temps, la vue en haut de la colline était plutôt limitée, mais on peut quand même apprécier de voir d’un coté cette banlieue Nord Est de Pékin et ses bâtiments modernes, et de l’autre coté, juste la nature et ces petites collines flanqués de verdure. (photos dans la suite de l’article)

Mise à jour le Vendredi, 28 Avril 2006 21:54
 
Pourquoi tant de monde ? PDF Imprimer Envoyer
Mercredi, 26 Avril 2006 09:36

A en croire ces photos pleine de monde, on dirait que c’est l’heure de se rendre au Bed pour la seconde Beijing Bloggers Party de ce jeudi soir qui va battre des records d'affluence! (Eh oui, j’espère que vous n’aviez pas oublié).

Metro pendant les rush hour Mais non... en fait la photo ci-dessus, c’est juste un jour normal à pour la station d’interconnexion entre les lignes 13 et 2 du métro… Mieux ne vaut pas avoir peur du monde.

DVD fan Sur cette deuxième photo,  l’attroupement est du à un loisir plutôt inouï en France: regarder les DVD qui passent sur les télés de votre supermarché favori.
Bon, peut être que ça attire du monde en quête de sensations fortes, mais en attendant quand le film est bien ça bloque plutôt le passage dans le supermarché et ça doit pas aider à faire monter le chiffre d’affaires.

La dernière fois, j’avoue que je me suis arrêté 5 minutes car le film qui passait était en français… assez rare pour y jeter un œil, même si c’était le dernier chef  hors d’œuvre d’Eric et Ramzi...

 

 

 
 
  
 
 
Mise à jour le Jeudi, 27 Avril 2006 20:00
 
Réglement de comptes entre Français PDF Imprimer Envoyer
Mercredi, 19 Avril 2006 16:31
CarrefourLa campagne de pub non-merci  semble porter ses fruits au delà de l'hexagone puisque, comme Hu Jiantao l'indiquait hier après un diner avec Bill Clinton Gates, "la Chine va renforcer sa lutte contre le piratage et la contrefaçon".
Et dans ce contexte, la première victime pourrait bien être... Carrefour... En effet un employé de LVMH a repéré des sacs contrefaits dans un magasin Carrefour à Shanghai.
Apparemment l'affaire porte sur 40 sacs qu'un fournisseur peu scrupuleux avait acheté à un marchand ambulant. Cela me parait assez paradoxal tant il est plus probable qu'un sac de ce genre vous tombe du ciel (enfin qu'on vous aborde dans la rue pour vous en vendre) que d'en trouver un chez nos amis Français. Plus pragmatiquement, il faut bien commencer par s'attaquer à quelqu'un...

Mais juste après une affaire de rappel de viande de porc périmée (bien médiatisée), on dirait que Carrefour n'a pas trop de chance à Shanghai dernièrement.

Plus d'info chez nous amis luxembourgois. Au passage on remarquera que l'essentiel du prix passe dans les marges des multiples intermédiaires... Même sur un prix si bas, les producteurs ne doivent pas toucher grand chose.
- 20,00 yuans (2 euro) chez le marchand ambulant
- 37,00 yuans chez le fournisseur
- 49,90 yuans au supermarché


Mise à jour le Mercredi, 26 Avril 2006 09:50
 
<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

Page 9 sur 17
FVBLSKY890 15
 
 
© 2018 js'page
Kostenlose Joomla Templates von funky-visions.de