Samedi au ski, à Pékin PDF Imprimer Envoyer
(0 votes, average 0 out of 5)
Dimanche, 19 Février 2006 02:16
Beijing ski

Décidément la Chine se tourne de plus en plus vers une société de loisirs, c’est ainsi que dans les montagnes entourant Pékin on peut trouver 13 stations de ski, toutes à faible altitude et utilisant de la neige artificielle car le climat est extrêmement sec. Période des JO d’hiver oblige, ce samedi j’ai testé l’une d’entre elle (et sûrement pas la meilleure).

Quelque temps après être sorti au Nord de la ville et dépassé la grande muraille, on se trouve au milieu de montagnes désertiques, où le climat est trop sec pour permettre à la végétation de s’épanouir. Mais pourtant c’est là qu’on peut voir des pentes enneigées par la force des canons à neige, notamment la station où je me suis rendu hier, dont le village qui la borde ressemble à une sorte de paradis pour millionnaire, avec des villas toutes plus luxueuses les unes que les autres.

Si individuellement c’est un loisir peu cher (120 RMB soit 12 euros pour le transport, la location du matériel, l'assurance et l’utilisation de la piste toute l’après-midi) c’est un sport très coûteux pour l’environnement car les stations de ski utilisent annuellement 3.8 millions de m3 d’eau (soit l’équivalent de la consommation de 42 000 habitants) alors que les banlieues de la capitale ont parfois des difficultés cruelles d’approvisionnement.

Quand à la piste, j’avoue que nous se sommes pas allé sur la meilleure puisqu’il n’y avait qu’une unique descente (rectiligne) et la neige ressemblait sur toute une partie plus à de la glace qu’a de la poudreuse, donc mieux valait éviter de tomber (conseil que j’ai suivi). Sinon malgré mon niveau de débutant je me débrouillais plutôt pas mal comparé à la moyenne, mais une bonne dizaine d’employés était près à remettre les plus maladroits sur leurs deux skis ou à les pousser dans la petite montée où s’arrête brusquement le premier tire fesse qui ressemble plus à une fabrication d’élèves en cours de technologie qu’à un véritable moyen de transport.

Mais le plaisir de la glisse est là, même si au bout de quelques temps on se lasse un peu de la piste unique. J’aurai du profiter de mon séjour en France pour tester de vraies pistes dans nos montages enneigées, ou alors faire un coup d’essai sur la première piste de ski indoor en France, à Amnéville, à quelques kilomètres de Metz.

 

Enfin tout cela est certainement très bon pour le business hexagonal (Salomon, Rossignol, Décathlon) qui fournit quasiment tout le matériel et dont les industriels pourraient s’intéresser à la création de véritables pistes où l’on peut passer plusieurs jours et non quelques heures.

 

Mise à jour le Dimanche, 19 Février 2006 07:50
 

Commentaires  

 
0 #1 Matt 22-02-2006 01:50
Je ne sais pas à quelle station tu es allée mais celle de Jundushan est mieux. Bon beaucoup plus chère que celle là par contre... Mais les pistes plus praticables.
Par contre en effet ça pose énormément de problèmes en ce qui concerne l'eau... donc bon faut pas en abuser ;-)
Citer
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

FVBLSKY890 15
 
 
© 2018 js'page
Kostenlose Joomla Templates von funky-visions.de