La Chine au quotidien
Journée mondiale sans tabac PDF Imprimer Envoyer
(2 votes, average 4.50 out of 5)
Jeudi, 31 Mai 2007 08:28
banneroms.jpg

Aujourd'hui, 31 mai, la journée mondiale sans tabac me donne une occasion de vous parler des cigarettes dans l'empire du milieu.

A là fois plus gros marché du monde avec 350 millions de fumeurs, et plus gros producteur mondial par son monopole d'état (30% du tabac consommé dans le monde), la Chine est malade de ses volutes puisque environ 1 million de personnes en décèdent chaque année, soit 2 personnes par minute.

Le tabac est d'abord une affaire d'hommes - puisque 65% des hommes fument contre moins de 5% des femmes - mais ses problèmes touchent tout le monde puisque le concept de tabagisme passif, ou fumée secondaire, est peu présent dans les esprits.

Mise à jour le Vendredi, 08 Juin 2007 21:23
 
C'est bon pour la morale ? PDF Imprimer Envoyer
(2 votes, average 5.00 out of 5)
Mercredi, 30 Mai 2007 23:18

Matthew Perry dans The Ron Clark Story L'excellent site shanghaiist rapporte une petite histoire comme il ne peut en arriver qu'en Chine. Je résume :

Tout commence par la publication d'une video montrant des élèves faire les rebelles : rires, lancement d'une bouteille, un élève se lève pour enlever la casquette du prof... Bref c'est le chahut, mais on est encore loin des élèves de Ron Clark.

Mais en Chine l'éducation est sacrée, c'est toute la jeunesse qui se doit d'utiliser le maximum de son temps aux études. Alors quand la vidéo apparaît, une véritable chasse à l'homme s'organise, les internautes voulant identifier les insolents. Dans l'après-midi du 26 mai la campagne s'organise. A 18h, un internaute remarque le drapeau de l'Ouzbékistan avec l'inscription « bienvenu à nos amis» sur le tableau. De là ils recherchent les groupes Ouskekes ayant visités des écoles en Chine et trouvent qu'un groupe de l'ambassade d'Ouzbékistan a visité l'école des beaux arts du district de Haidian à Pékin. Pendant ce temps, d'autres internautes ont craqué le mot de passe de la jeune fille ayant posté la vidéo et trouvent des vidéos et autres photos.

Partant de là ils trouvent la classe incriminée et publient noms et numéros de téléphones de plusieurs élèves de la vidéo. La rage du net se reporte sur le monde réel et un groupe de personne va arrêter le bus scolaire ramenant certains de ces élèves chez eux, exigeant qu'ils descendent du bus. La confrontation nécessitera l'intervention des gardes de sécurité pour que le bus puisse reprendre son chemin !

Quant au professeur, âgé de 70 ans, il a dit que les élèves s'étaient déjà excusés et a ajouté que " les enseignants doivent porter une part de responsabilité si les étudiants demeurent sans instruction".

Morale de cette histoire, faites attention à ce que vous postez sur le net. Certaines valeurs tiennent à cœur aux Chinois, qui sont prêts à s'organiser pour les défendre par eux-mêmes.

Mise à jour le Lundi, 04 Juin 2007 19:05
 
De retour à Pékin PDF Imprimer Envoyer
(2 votes, average 4.00 out of 5)
Mardi, 15 Mai 2007 20:24

Aéroport de Pékin sans lumières

Le contact des roues de l'avion avec la piste d'atterrissage me réveille en sursaut; ciel bleu et passage devant le futur nouveau terminal font un excellent comité d'accueil d'un Pékin laissé il y a presque un mois. Ce design de verre et d'acier contraste avec le terminal actuel qui ressemble plus à un hangar qu'a autre chose.

Tout va assez vite pour passer les contrôles et récupérer bagages, miraculeusement arrivés après l'escale sur les chapeaux de roue d'hier. Ayant quelques instants, je décide de changer mes dollars canadiens à une machine automatique de change, vu qu'il n'y a personne. Premier essai: tous mes billets sont rejetés, une deuxième machine accepte plus volontiers mes devises, mais après avoir inséré les billets, plus rien ne se passe, aucune réaction des boutons ni de l'écran. Apres quelques minutes de désemparement qui ne font pas réagir la machine, je trouve un personnel de l'aéroport ; au début il me dit qu'il ne peut rien, et a la fin aussi d'ailleurs. Mais finalement il me dit d'aller à la banque qui gère la machine, dans la zone d'arrivée. Un aimable employé me prend en charge, et finalement au bout de 30mm de patience je récupère mes billets à l'effigie de sa majesté. Moi qui voulais gagner du temps, j'éviterai ces machines à l'avenir, elles semblent loin d'être au point. Quasiment au même moment, les lumières s'éteignent dans tout l'aéroport avant que des veilleuses prennent le relais puis, quelques minutes plus tard, que tout revienne à la normale. Après la panique à l'aéroport vécue en février* plus rien ne m'étonne mais bon, la coupure de courant a fait redémarrer les ordinateurs et il faut donc encore attendre encore pour changer l'argent, surtout qu'une impolie avec un passeport local me passe devant en faisant la sourde oreille quand je lui dit de faire la queue.

Finalement je quitte l'aéroport; le taxi prend le 5ème périphérique, que je n'ai pas pris depuis longtemps, là B&Q, Auchan et autres centres commerciaux sont en train de pousser, tout est neuf et entouré d'arbres, on sent que la ville s'étend. Mais des qu'on quitte le périph vers l'intérieur, on roule pare-choc contre pare-choc, avec l'autoradio qui débite ces ennuyeux two-men-shows qu'on entend que dans les taxis pékinois: là, il n'y a plus de doute, je suis bien de retour a Pékin!

 

* l'aéroport avait été complètement bloqué une journée pendant les congés de nouvel an suite au brouillard et c'était vraiment la panique... article dans un carton qu'il faudra que je ressorte.

Mise à jour le Mardi, 15 Mai 2007 20:40
 
Dépaysement PDF Imprimer Envoyer
(3 votes, average 4.67 out of 5)
Jeudi, 05 Avril 2007 01:24

Ma sœur, qui découvre les joies de la Belle Province me suggère un petit questionnaire sur le dépaysement de l'expatriation. Voilà donc mes réponses concernant la Chine après près de 18 mois de vie à Pékin. Vous pouvez y répondre aussi en commentaire ou sur votre blog.

Bébé avec culotte fendue

| 5 choses que vous aimez dans votre nouveau pays

- La faculté de transformation, la rapidité de changement dans un pays ou les chantiers ne s'arrêtent jamais et où l'ont peut voir leurs résultats jours après jours.
- Les possibilités de promotions rapides : augmentation rapides, quelques années pour devenir manager, à peine plus pour devenir senior manager...
- La facilité de vivre au quotidien sans parler vraiment chinois car les affichages en anglais sont légions.
- Pouvoir prendre le taxi sans trop se soucier de la facture.
- Les pistes cyclables et la place donnée au vélo, même si malheureusement cela se réduit de plus en plus.

| 4 choses qui vous manquent de votre ancien pays

- Le bon café et les pauses du même nom.
- Le chocolat
- L'air pur
- La French touch... réponse assez vague mais qui résume un peu ce qui manque, mélange à la fois de façon de vivre et d'ambiance. Heureusement qu'on se recrée un peu cette ambiance par nous-mêmes.

| 3 choses qui vous énervent un peu (ou beaucoup) dans votre nouveau pays

- Les gens qui crachent partout bruyamment
- Les klaxons incessants et le sans gêne des conducteurs
- Me faire dévisager comme si je venais d'une autre planète, surtout quand on s'éloigne du centre ville

| 2 choses qui vous surprennent (ou qui vous ont surpris jadis) dans votre nouveau pays

- Avoir un liftier dans l'ascenseur pour appuyer sur le bouton de votre étage, bon du coup après 22h20 il faut monter à pied. Enfin j'habite au deuxième faut avouer...
- Voir les filles se tenir par la main dans la rue, et les hommes se tenir par l'épaule...
- Il y a tant à dire ici, alors j'en rajoute une troisième : les bébés avec des culottes fendues (Cf. photo). Ca a le mérite d'éviter de changer les couches, mais quand le petit a envie de faire dans le bus ou le métro on en vient à regretter la couche-culotte, plus que centenaire.

| 1 chose dans votre nouveau pays qui vous manquerait terriblement s'il vous arrivait de repartir

- Les petits restaurants un peu partout qui rendent presque inutile le fait d'avoir un frigo et une cuisine.
Mise à jour le Jeudi, 05 Avril 2007 01:39
 
Y a plus de saisons PDF Imprimer Envoyer
(1 vote, average 3.00 out of 5)
Lundi, 05 Mars 2007 09:30

On croyait l'hiver fini et il revient au galop avec un froid glacial mais offrant un paysage jusqu'alors inconnu des fenêtres de mon bureau. Alors que la neige tombée hier a presque totalement fondu en ville, la banlieue est encore blanche, tout comme les cimes des montages qui entourent la capitale. Superbe journée ensoleillée et colorée qui, pour une des premières fois, revèle le paysage qui était devant moi depuis tout ce temps...
Mise à jour le Lundi, 05 Mars 2007 09:40
 
<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

Page 3 sur 18
FVBLSKY890 15
 
 
© 2018 js'page
Kostenlose Joomla Templates von funky-visions.de