Journée mondiale sans tabac PDF Imprimer Envoyer
(2 votes, average 4.50 out of 5)
Jeudi, 31 Mai 2007 08:28
banneroms.jpg

Aujourd'hui, 31 mai, la journée mondiale sans tabac me donne une occasion de vous parler des cigarettes dans l'empire du milieu.

A là fois plus gros marché du monde avec 350 millions de fumeurs, et plus gros producteur mondial par son monopole d'état (30% du tabac consommé dans le monde), la Chine est malade de ses volutes puisque environ 1 million de personnes en décèdent chaque année, soit 2 personnes par minute.

Le tabac est d'abord une affaire d'hommes - puisque 65% des hommes fument contre moins de 5% des femmes - mais ses problèmes touchent tout le monde puisque le concept de tabagisme passif, ou fumée secondaire, est peu présent dans les esprits.

Aujourd'hui le comité olympique annonce que les jeux seront, comme les précédents, sans tabac et la municipalité de Pékin a par ailleurs décidé de rendre non-fumeurs certains restaurants de la capitale en juin 2008 pour préparer ces JO. Ces annonces me laissent assez sceptique sachant la propension de la fumée à occuper les restaurant et les lieux de loisirs (piscines, sauna, karaoke,...). Hormis les chaînes de restaurations rapides étrangères (excluant souvent leurs copies locales), il y a très peu de lieux sans fumée, et le concept de zones fumeur/non-fumeur est rarissime.

La cigarette est intégrée dans les relations sociales, c'est souvent un rituel lors des sorties entre hommes, quand chacun offre des cigarettes aux autres avant d'allumer la sienne; une cartouche de cigarette est par ailleurs un excellent cadeau pour quelqu'un qu'on apprécie. Elle est même partie prenante des cérémonies de mariage puisque traditionnellement la mariée allume une cigarette à la bouche de chaque invité.

Dans les restaurant les paquets sont toujours posés sur la table et on voit souvent les hommes manger en tenant les baguettes d'une main et la cigarette de l'autre, la lourde fumée des marques locales entourant les tables d'hommes.

Le constat n'est pas si brumeux, puisque les transports (gares, trains, métro, bus) sont non-fumeurs, tout comme les lieux publics tels que les supermarchés, banques ou les postes. Mais, si à Pékin les panneaux sont en général respectés, ils ne font aucun effet dans les petites villes, ou dans certains petits marchés de la capitale. Lors de voyages à la campagne j'ai pu constater que les bus de ville avaient beau afficher des panonceaux, cela n'influençait pas le comportement des voyageurs...

Dans les trains, censés être non-fumeurs, il est néanmoins souvent autorisé de fumer entre les voitures (alors qu'il n'y a pas de portes) et en général, hors première classe, il y aura toujours quelques personnes qui décideront aussi de céder à la tentation de leur siège. Plusieurs fois j'ai vu les contrôleurs demander d'éteindre la cigarette, mais dès que le contrôleur est parti ils les rallument...

En effet, les chinois sont très adeptes du « pas vu, pas pris », donc se réfugient souvent dans les toilettes pour céder à leur vice. Ce qui fait que l'odeur qui caractérise trop souvent ces lieux est parfois teintée d'une odeur de tabac. Cela dit c'est pratique pour repérer les toilettes sans savoir lire les panneaux, mais cela peut poser des problèmes dans les avions par exemple. Ainsi, par deux fois en rentrant en France, le commandant de bord de l'avion a du faire une annonce pour dire que si quelqu'un fumait encore dans les toilettes ils pourraient demander à la police d'attendre les contrevenants à l'arrivée!

Enfin les choses changent, quand je suis arrivé en Chine, la plupart des chauffeurs de taxi pékinois fumaient systématiquement, maintenant c'est rarissime, où ils demandent. A Shanghai il est d'ailleurs écrit que si le chauffeur fume ou crache au volant vous pouvez partir sans payer la note.

De mon côté, l'immeuble de mon bureau a toujours été non-fumeur, la direction a même réussi, après de nombreuses affichettes, à rendre les toilettes non-fumeurs, comme quoi la persévérance ça paye... avis à ceux qui veulent arrêter.

Mise à jour le Vendredi, 08 Juin 2007 21:23
 

Commentaires  

 
0 #1 Danièle 02-06-2007 13:45
ah oui, j'avais vu cela pour les chauffeurs de taxi. S'ils fument , donc, tu ne payes pas, comme cela ils font plus attention à ne pas le faire !! 8)
Citer
 
 
0 #2 Sophie 06-06-2007 10:55
Ça change de la France et encore plus du Canada... Au Canada pour la journée sans tabac (enfin il me semble que c'était le jour là) ils célébraient le 1er anniversaire de la loi qui interdit de fumer dans TOUS les lieux publics et aussi a une certaine distance de la porte d'entrée... et ici ton proprio peut même t'empécher de fumer dans le logement que tu lui loues. C'est vraiment l'enfer pour les fumeurs (surtout à -39) et le paradis pour les non fumeurs 8)
Citer
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

FVBLSKY890 15
 
 
© 2018 js'page
Kostenlose Joomla Templates von funky-visions.de