C'est bon pour la morale ? PDF Imprimer Envoyer
(2 votes, average 5.00 out of 5)
Mercredi, 30 Mai 2007 23:18

Matthew Perry dans The Ron Clark Story L'excellent site shanghaiist rapporte une petite histoire comme il ne peut en arriver qu'en Chine. Je résume :

Tout commence par la publication d'une video montrant des élèves faire les rebelles : rires, lancement d'une bouteille, un élève se lève pour enlever la casquette du prof... Bref c'est le chahut, mais on est encore loin des élèves de Ron Clark.

Mais en Chine l'éducation est sacrée, c'est toute la jeunesse qui se doit d'utiliser le maximum de son temps aux études. Alors quand la vidéo apparaît, une véritable chasse à l'homme s'organise, les internautes voulant identifier les insolents. Dans l'après-midi du 26 mai la campagne s'organise. A 18h, un internaute remarque le drapeau de l'Ouzbékistan avec l'inscription « bienvenu à nos amis» sur le tableau. De là ils recherchent les groupes Ouskekes ayant visités des écoles en Chine et trouvent qu'un groupe de l'ambassade d'Ouzbékistan a visité l'école des beaux arts du district de Haidian à Pékin. Pendant ce temps, d'autres internautes ont craqué le mot de passe de la jeune fille ayant posté la vidéo et trouvent des vidéos et autres photos.

Partant de là ils trouvent la classe incriminée et publient noms et numéros de téléphones de plusieurs élèves de la vidéo. La rage du net se reporte sur le monde réel et un groupe de personne va arrêter le bus scolaire ramenant certains de ces élèves chez eux, exigeant qu'ils descendent du bus. La confrontation nécessitera l'intervention des gardes de sécurité pour que le bus puisse reprendre son chemin !

Quant au professeur, âgé de 70 ans, il a dit que les élèves s'étaient déjà excusés et a ajouté que " les enseignants doivent porter une part de responsabilité si les étudiants demeurent sans instruction".

Morale de cette histoire, faites attention à ce que vous postez sur le net. Certaines valeurs tiennent à cœur aux Chinois, qui sont prêts à s'organiser pour les défendre par eux-mêmes.

Mise à jour le Lundi, 04 Juin 2007 19:05
 

Commentaires  

 
0 #1 isamu 31-05-2007 04:05
Ca montre surtout le peu de scrupule des chinois quand a la vie privée, ou les droits et libertés informatiques.
La prochaine fois ce sera quoi? Le lynchage public d'un politique corrompu, de prostituées ou simplement de femmes au moeurs libéré, ou bien d'un dissident.
Finalement, ca s'apparente au milice/"espion" de quartiers...

C'est flippant tout ca :eek:
Citer
 
 
0 #2 JS 31-05-2007 06:11
Faire justice soit même n'est jamais la bonne solution. Peut-être est-ce un héritage des comités de quartier, qui du temps du communisme surveillaient les fais et gestes des quartiers.
Citer
 
 
0 #3 JS 01-06-2007 03:45
Fin de l'histoire sur http://www.rue89.com/2007/05/31/happy-end-au-happy-slapping-l-harmonie-chinoise-a-gagne avec la photo des excuses...
En espérant que ces jeunes ne se fassent pas lyncher sur la place publique.
Citer
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

FVBLSKY890 15
 
 
© 2018 js'page
Kostenlose Joomla Templates von funky-visions.de