La recherche... PDF Imprimer Envoyer
(0 votes, average 0 out of 5)
Vendredi, 15 Septembre 2006 07:15
Ces derniers temps le blog n'a pas trop bougé pour cause d'une actualité plutôt chargée de mon côté : accueil de quelques visiteurs de France (et perception de la taxe chocolat pour l'hébergement) et beaucoup de boulot (beaucoup). Mais l'aventure continue et j'avais pas mal d'anecdotes à raconter mais pour le moment je vais les mettre de coté.
D'ailleurs tout ce travail serait-il lié à un article que notre manager nous a envoyé il y a une dizaine de jours intitulée " 90% de la recherche chinoise est sans valeur " ? Il faut bien qu'on prouve le contraire!

Je vous en résume les grandes lignes de cet article:

"D'après l'agence de presse officielle Xinhua, plusieurs scientifiques chinois on indiqué qu'il y avait un besoin urgent de réformer les systèmes d'évaluation de la recherche actuellement principalement basé sur la " quantité ". En effet celui-ci pousse les universités et les instituts de recherche à la course aux publications au détriment la portée scientifique ou technologique.Ainsi, alors que la quantité de publications au SCI (Science Citation Index) a régulièrement augmentée ces 10 dernières années, la qualité a quant-à-elle baissé durant la même période. Les experts s'alarment puisque - d'après les statistiques - plus de 90% des résultats de recherche sont inutiles. "

La course aux publications est souvent aussi le passage obligé des nombreux étudiants en masters qui doivent atteindre un certain quota de publications pour être diplômés et qui privilégie aussi la quantité à la qualité, au détriment parfois de la formation.

Mise à jour le Vendredi, 15 Septembre 2006 07:35
 

Commentaires  

 
0 #1 Alfred 16-09-2006 06:18
A l Institute of Physics de la Chinese Academy of Sciences, les étudiants en Ph.D. doivent publier un minimum de 3 papiers en 3 ans afin d être diplômés.
Citer
 
 
0 #2 Phil 18-09-2006 02:37
Sur quelle base l'étude en question s'appuie-t-elle pour affirmer que 90% des résultats sont inutiles ou plutôt sans valeur?
La problématique de valorisation des travaux de recherche se pose tout autant pour la recherche occidentale. Quels indicateurs privilégier? Le nombre de publication est, nous en convenons, pas pertinent (il en va de même du dépôt de brevet). Ce qui semble intéressant c'est le nombre de fois où un article est cité par d'autres. La qualité d'une recherche se mesure donc à l'aune de son utilisation (mais n'est-ce pas le principe sur lequel se base le Science Citation Index?)
Bien entendu, cet indicateur est susceptible de souffir des phénomènes d'égocentrisme (je rédige des articles dans lesquels je ne fais référence qu'^à moi même ou presque) ou de copinage (je cite les copains qui, en retour, me citent). Néanmoins, subordonner la valeur à son usage demeure selon moi le seul moyen d'évaluer la recherche.

Afin de t'aider à démonter que vos travaux sont de bonne facture, envoie quelques référence que je puisse citer afin d'augmenter ton indice de notoriété ;-)
Citer
 
 
0 #3 vince 18-09-2006 02:56
C est pareil dans tous les pays du monde: pour être crédible, il fait avoir publié comme un porc, même de la m***e, c'est pas grave au contraire... aux entretiens d'embauche, c est de la comptabilité.... et puis, comment peut on dire que 90% de la recherche est inutile? parce qu'elle n est pas applicable dans l immédiat d'après les velleités étatiques. on court à la cata, moi j vous l dis....
Citer
 
 
0 #4 JS 18-09-2006 06:06
Effectivement c'est dur de mesurer l'impact de la recherche et je n'ai pas les détails sur le pourquoi de ces 90%. Mais le SCI tient compte des citations croisées, ce qui fait qu'on peut voir l'impact sur la communauté scientifique (mis à part le phénomène de cliques qu'on peut retrouver dans certains patterns de citations).
De plus même les étudiants en Master's ont l'obligation de publier pour être diplomés alors qu'en France le Master est une initiation à la recherche qui peut éventuellement faire l'objet d'une publication. On a d'abord une tà¢che qui pourra évuentuellement faire une publi. Ici j'ai vu pas mal d'examples où l'étudiant en master's n'a pas de tà¢che définie autre que celle de faire un papier..
Ainsi dans mon domaine, par exemple (l'informatique) il est courant de voir des papiers qui proposent une augmentation de 1% de certains algorithmes (quand google va augmenter les siens de 20% sans pour autant publier un papier).
La semaine dernière nous avons eu la chance d'avoir une discussion avec le président d'ACM qui nous as donné quelques conseils (et surtout des contre exemples) pour publier des résultats intéressants et il a bien mis l'accent sur la qualité et aussi l'orginalité des travaux ...
Citer
 
 
0 #5 vince 18-09-2006 07:02
J'y pense seulement maintenant, mais j'y suis confronté tous les jours. une énorme partie de la biblio chinoise est inaccessible aux occidentaux car... en chinois... cela influe peut etre sur leur indice de citation par les etrangers?? (moi, ca va, j ai qq personnes sympas qui peuevnt me traduire, mais faut penser à os pauvres collegues outre oural et outre pacifique et outrement loins...)
Citer
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

FVBLSKY890 15
 
 
© 2018 js'page
Kostenlose Joomla Templates von funky-visions.de