Passage éclair à Amsterdam PDF Imprimer Envoyer
(5 votes, average 1.80 out of 5)
Mardi, 30 Mai 2006 12:32

Canal à AmsterdamNe me demandez pas pourquoi je suis passé par Amsterdam en allant de Chine en Californie, mais après plusieurs passage dans la capitale néerlandaise, sans rien voir d’autre que les magasins de l’aéroport, j’ai enfin pu visiter le centre ville pour occuper mes 6 heures de passage dans la ville…

Rien à voir avec Roissy, ici l’aéroport n’est qu’à 15 minutes de train de la gare centrale, en plein centre ville, donc pas de difficultés pour faire une petite balade touristique.

Parking à vélosDébarquant fraîchement de Chine je suis surpris de voir… des vélos partout. Mais quand je dis partout, c’est partout, il y a même un parking 3 étages en face de la gare pour les abriter et comme à Strasbourg les vélos sont omniprésents dans les rues. Mais contrairement à la Chine, les rues sont étroites et surtout les gens sont pressés (ou alors ils vont seulement plus vite car ils n’ont pas peur de casser le vélo en pédalent trop fort), alors il faut faire attention où l’on marche, car il ne suffira pas au cycliste de mettre le pied à terre pour s’arrêter.

Donc me voilà parti pour une petite balade de quelques heures dans la capitale batave. Malgré les averses de grêle et les bourrasques de vent, je ne regrette pas d’avoir laissé l’aéroport au profit de ce centre ville 100% pittoresque, avec des maisons flamandes bordant les canaux. Partout des vélos, des bateaux, des ponts, de l’eau, de la verdure. Le contraste par rapport à Pékin est d’autant plus grand que tout est tellement propre, bien entretenu et chaque maison affiche son histoire: 1662, 1765, … toute la ville semble comme rescapée de l’urbanisme dévastateur. Le long de ma petite balade au hasard des rues, pas de monuments vraiment impressionnants mais partout des édifices de style. Il faudrait s’éloigner du centre historique pour voir plus de cette capitale, mais le temps étant compté et la pluie bientôt battante je me contente de flâner dans les ruelles, entre petites librairies et de restaurants et cafés raffinés.

Seules certaines rues, bordées de vitrines ou certains coffee-shops odorants envahis par les «touristes», font un peu piètre figure dans tout ce luxe et cette élégance.

Même si touristiquement rien n’est très bien indiqué pour le visiteur étranger, il est toujours agréable de voir que de nombreux restaurants présentent des menus en anglais et nous accueillent dans la langue de Shakespeare. Suite de la visite à une prochaine escale…

Accéder à la galerie photo.

 

Mise à jour le Dimanche, 04 Juin 2006 05:18
 

Commentaires  

 
0 #1 Danièle 01-06-2006 14:12
A Amsterdam, il y a Dieu, il y a les dames... ça me rappelle une chanson de Guy Béart
Citer
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

FVBLSKY890 15
 
 
© 2018 js'page
Kostenlose Joomla Templates von funky-visions.de